Catégories
Lifestyle

Tour d'horizon des coronavirus: vendredi 8 mai 2020

Graphique du coronavirus / Crédit: iStock

Voici notre résumé du soir des dernières nouvelles sur les coronavirus de Finlande:

  • Derniers chiffres et victimes
  • Les économistes appellent à une révision des dépenses pour les coronavirus, puis à l'austérité
  • Le programme de sauvetage des restaurants est soumis au Parlement, avec quelques changements
  • Étude: les enfants se sentent isolés et anxieux lors des fermetures d'écoles
  • Collecte de fonds pour un groupe musulman repas du Ramadan pour les travailleurs de la santé
  • Les ministres sont prêts à reprendre le travail

Derniers chiffres et victimes des coronavirus

L'Institut finlandais pour la santé et le bien-être THL indique qu'il y a maintenant 5 738 cas confirmés de coronavirus en Finlande, soit une augmentation de 65 par rapport à la veille.

Le nombre de décès liés aux coronavirus s'élève désormais à 260, soit une augmentation de 5 par rapport à la veille.

Regardez plus largement, au cours des sept derniers jours, du 29 avril au 5 mai, 604 nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés; ce qui se compare à 750 nouveaux cas au cours des sept jours précédents, du 22 avril au 28 avril.

À travers le pays, 169 personnes sont actuellement hospitalisées et traitées pour des problèmes médicaux liés au coronavirus, et 45 personnes en soins intensifs. Ces chiffres ont également diminué au cours des deux dernières semaines dans la plupart des districts hospitaliers.

Les économistes appellent à une révision des dépenses pour les coronavirus, puis à l'austérité

Un groupe de travail chargé de trouver des idées pour que la Finlande revienne à la croissance après la crise des coronavirus a présenté un ensemble de propositions de réforme radicales ayant un impact sur l'éducation, l'économie et la vie professionnelle.

Un groupe consultatif dirigé par Vesa Vihriälä a présenté vendredi les résultats de ses recherches au gouvernement et à Vihriälä, économiste et professeur de pratique à l'Université d'Helsinki, il a déclaré que les mesures étaient nécessaires car la Finlande pourrait faire face à une décennie de retombées économiques de la pandémie.

Vient d'abord une période d'augmentation des dépenses, puis la fiscalité et l'austérité, conclut le rapport.

«Notre point de vue relativement pessimiste est qu'il y aura une grosse perte de production cette année et ensuite la reprise sera lente. Si rien de spécial ne peut être fait en politique ici ou ailleurs, une décennie a été perdue de la même manière qu'après la crise financière de 2008 », a déclaré Vihriälä aux journalistes vendredi.

Parmi les principales recommandations du rapport figurent l'extension de la scolarité obligatoire, l'introduction de frais de scolarité modestes dans les universités et l'augmentation du nombre de places dans l'enseignement supérieur. Les auteurs du rapport souhaitent également supprimer les incitations à la retraite anticipée et réduire les obstacles à l'entrée de travailleurs étrangers en Finlande.

Les économistes souhaitent également qu'un soutien financier plus direct soit accordé aux petites et moyennes entreprises pour aider spécifiquement celles dont le chiffre d'affaires a été le plus durement touché par la pandémie.

Photo de fichier de buffet de restaurant / Crédit: iStock

Le gouvernement change d'avis sur le plan de sauvetage des restaurants

Un paquet d'aide financière pour les restaurants, cafés et locaux autorisés sera désormais décidé par le Parlement, après que des modifications ont été apportées à l'offre initiale présentée par le gouvernement mercredi.

Le plan de 123 millions d'euros comprenait un élément d'une valeur de 83 millions d'euros pour couvrir les pertes de revenus pendant la période de fermeture légale des entreprises de début avril à fin mai. Dans la version originale du plan du gouvernement, le montant que chaque restaurant, café ou bar pouvait réclamer était calculé à 15% de la différence entre leurs recettes moyennes de janvier et février et ce qu’ils avaient gagné en avril. Cela a maintenant été changé.

Les ministres du Parti du Centre ont été les premiers à briser la couverture et à admettre qu'il y a un problème qui doit être examiné de plus près. Ministère des finances Katri Kulmuni (Centre) a déclaré qu'elle appréciait que de nombreux restaurants ont de faibles ventes au début de l'année et que «ces questions importantes seront prises en compte dans les délibérations parlementaires. Le plus de restaurants possible recevront un soutien », a déclaré le ministre.

Homme d'affaire Petter Larsen, qui possède One Bar & Restaurant à Porvoo, dit que le gouvernement a mal fait ses calculs dès le départ, et il est déçu de la façon dont l'industrie a été traitée pendant les fermetures forcées.

«Je suis le plus contrarié par l’attitude des ministres au sein du gouvernement, même si le gouvernement est dirigé par des jeunes. L'attitude envers la restauration n'a pas changé depuis les années 1990 », dit-il. En savoir plus ici.

Étude: les enfants se sentent isolés et anxieux lors des fermetures d'écoles

Un nouveau rapport de Save the Children Finland met en évidence les niveaux d'anxiété, d'ennui et de sentiments d'isolement ressentis par les enfants pendant les restrictions de coronavirus.

L'organisme de bienfaisance s'est entretenu avec plus de 6 000 enfants et parents en Finlande, en Allemagne, aux États-Unis, en Espagne et au Royaume-Uni pour leur demander ce qu'ils ont vécu de la fermeture pendant la pandémie.

Alors que certains pays commencent maintenant à assouplir leurs restrictions sur les coronavirus et à planifier un retour à l'école pour les élèves, de nombreux autres pays n'ouvrent pas encore leurs écoles et les restrictions pandémiques ont touché environ 1,3 milliard d'enfants et de jeunes dans le monde.

L'enquête a révélé qu'en Finlande en particulier, 72% des enfants et des jeunes qui ont participé à l'enquête ont déclaré se sentir anxieux tandis que 56% ont déclaré se sentir fatigués.

Save the Children Finland dit que le soutien et les services devraient être mis à la disposition de tous les enfants, en particulier immédiatement après la levée des restrictions.

«En Finlande, il faut veiller à ce que maintenant que les restrictions soient levées, les enfants ayant besoin d'une protection de l'enfance qui ont été cachés lors des fermetures d'écoles et leurs familles recevront le soutien dont ils ont besoin», dit-il. Kirsi Kettunen, Save the Children’s Chief Physician. En savoir plus ici.

Collecte de fonds pour un groupe musulman repas du Ramadan pour les travailleurs de la santé

Un groupe de jeunes musulmans de la région de la capitale a lancé une initiative de collecte de fonds pour fournir des repas chauds aux agents de santé de première ligne.

C’est une façon de les remercier pour le travail acharné qu’ils accomplissent pendant la crise des coronavirus, tout au long du mois sacré musulman du Ramadan et au-delà.

Une page gofundme pour l'effort a déjà levé plus de 3 500 € avec un objectif de 10 000 €.

«Nous voulons redonner aux travailleurs de la santé avec un petit geste de gratitude pour le travail qu'ils font en ce moment», a déclaré Sara Salmani, l'un des organisateurs de la collecte de fonds.

«C'est le Ramadan qui est le mois sacré du jeûne pour les musulmans. C’est un moment de charité et de don, et d’être ensemble. Mais c'est aussi un moment de spiritualité. Cette année, à cause du coronavirus, nous ne pouvons pas être ensemble, mais nous pouvons donner », ajoute Salmani.

Il y a environ 20 personnes impliquées dans le projet, avec des bénévoles explorant les restaurants locaux près des hôpitaux de Malmi et Laakso à Helsinki pour trouver de bons fournisseurs pour la nourriture. Si la campagne amasse suffisamment d’argent, ils chercheront à étendre les efforts pour couvrir les hôpitaux d’Espoo et de Vantaa qui traitent également des patients atteints de coronavirus. En savoir plus ici.

Les ministres sont prêts à reprendre le travail

Les ministres ont reçu le feu vert pour retourner au travail, après deux jours de travail à domicile. Les ministres Tuula Haatainen (SDP) et Aino-Kaiso Pekonen (À gauche), il a été dit de s'auto-isoler après avoir éventuellement été en contact avec quelqu'un qui aurait pu avoir un coronavirus, plus tôt cette semaine.

Par mesure de précaution, d'autres ministres ont été invités à rentrer chez eux et à travailler à distance.

Cependant, les résultats des tests sont revenus vendredi et il a été constaté que la personne n'avait pas de coronavirus, alors que les réunions ont eu lieu à distance vendredi, les ministres peuvent retourner au travail normalement après cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *