Catégories
Lifestyle

THL recommande l'utilisation du masque dans les lieux publics, dans les transports publics en Finlande

MIKA SALMINEN, le directeur de la sécurité sanitaire de l'Institut finlandais pour la santé et le bien-être (THL), déclare que THL a l'intention de recommander à la Finlande d'encourager l'utilisation de masques faciaux dans les espaces publics et dans les transports publics pour ralentir la propagation du nouveau coronavirus.

«Oui, il est très possible qu’elle soit émise. Nous en reparlerons immédiatement en début de semaine », a-t-il révélé le week-end dernier dans des interviews avec MTV et YLE.

Salminen a refusé de préciser si l'institut demandera également au gouvernement de publier la recommandation, rappelant que le nombre de nouveaux cas de coronavirus n'a pas augmenté à un rythme alarmant en Finlande. La nécessité de la recommandation, a-t-il expliqué, découle plutôt de la situation globale et des preuves d'une deuxième vague d'infections dans le monde.

La Finlande signale neuf nouveaux cas de coronavirus

  • L'Institut finlandais pour la santé et le bien-être (THL) rapporte que le nombre d'infections à coronavirus confirmées en laboratoire a augmenté de neuf à 7432 entre jeudi et vendredi.
  • Cinquante de ces infections ont été signalées au cours de la dernière période de suivi de sept jours entre le 22 et le 28 juillet, ce qui indique une baisse de deux par rapport à la période du 15 au 21 juillet.
  • Le nombre de décès dus au virus est resté à 329, mais le nombre de patients hospitalisés présentant des symptômes causés par le virus a doublé, passant de quatre à huit. Aucun des patients n'a actuellement besoin de soins hospitaliers.
  • Jusqu'à présent, environ 358 400 échantillons ont été testés pour le virus, signalant une augmentation de 5 100 par rapport à jeudi.

«La recommandation est une bonne mesure pour éviter une deuxième vague de cas de coronavirus», a commenté Lasse Lehtonen, responsable du diagnostic au district hospitalier d'Helsinki et d'Uusimaa (HUS).

Maarit Leinonen, professeur auxiliaire d'épidémiologie à THL, a déclaré que la recommandation était attendue.

«Les masques ne seront pas nécessaires dans les forêts de Kuusamo. Toutes les recommandations et restrictions devraient être ciblées dans le cadre de la loi sur les maladies transmissibles en fonction de la situation épidémiologique pour éviter d'avoir à fermer à nouveau le pays. Je pense également que les régions sont mieux équipées pour réagir rapidement », a-t-elle tweeté.

La disponibilité des masques était une légère préoccupation pour certains.

«Une décision intelligente à ce stade», a déclaré Teemu Ihalainen, chercheur en biophysique cellulaire à l'Université de Tampere. «J'espère qu'il y aura suffisamment de bons masques pour tous ceux qui en ont besoin. La situation est probablement meilleure que le printemps dernier en termes de disponibilité. »

Salminen et Markku Tervahauta, le directeur général de THL, ont exhorté samedi la Finlande à prendre des mesures pour se préparer à la ré-accélération de l'épidémie de coronavirus.

«La Finlande est actuellement dans une meilleure situation que de nombreux autres pays. Cependant, il n'y a aucune raison d'être satisfait et de devenir passif. La pandémie se poursuit dans le monde entier et des revers – y compris graves – sont possibles si nous oublions la menace causée par le virus », ont-ils noté dans une contribution à Helsingin Sanomat.

«Le changement de saison augmentera progressivement le nombre d'infections respiratoires, et cette variation saisonnière peut augmenter le risque d'accélération de l'épidémie de coronavirus également ici.

Un groupe de chercheurs a publié la semaine dernière une étude indiquant que l'utilisation de revêtements faciaux réduit de 33% le risque de contracter le coronavirus. Un tel impact préventif est statistiquement significatif.

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé a rapporté plus tôt cet été, citant les mêmes données de recherche, que si les masques faciaux peuvent théoriquement empêcher leurs utilisateurs de transmettre le virus à d'autres, ils ne protègent pas les utilisateurs contre le virus.

Le gouvernement finlandais s'est jusqu'à présent abstenu d'émettre une recommandation de masque en partie parce qu'il craignait que cela ne conduise les gens à échapper à d'autres mesures préventives, telles que l'éloignement social et le lavage des mains. Le groupe de recherche, cependant, a déclaré qu'il existe des preuves que l'utilisation de masques faciaux n'a aucun impact sur le respect des autres instructions.

Aleksi Teivainen – HT
Source: Uusi Suomi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *