Catégories
Lifestyle

Mika Lintilä: "C'est le pire moment de l'histoire économique de la Finlande"

Ministre des Affaires économiques Mika Lintilä (centre) et ministre de la Justice Anna-Maja Henriksson (SFP) lors d'une conférence de presse à Helsinki, vendredi 3 avril 2020 / Crédit: Laura Kotila, VNK

Ministre des affaires économiques Mika Lintilä (Au centre), la crise des coronavirus "est le pire moment de l'histoire économique de la Finlande" alors qu'il proposait une nouvelle aide aux entrepreneurs et aux moyennes entreprises.

Vendredi matin, conférence de presse avec le ministre de la Justice Anna-Maja Henriksson (SFP), Lintilä a dévoilé un nouveau programme de financement des entreprises d'une valeur de 150 millions d'euros, par le biais d'une société de capital-investissement publique Tesi.

Les entreprises de plus de 50 salariés et d'un chiffre d'affaires d'au moins 10 millions d'euros sont éligibles pour demander une assistance – et doivent également montrer la perspective d'une rentabilité future.

Il s’agit de la dernière planche de la plateforme gouvernementale d’aide économique pour aider les entreprises finlandaises à faire face à la crise financière déclenchée par la pandémie de coronavirus.

«L'État a réagi rapidement à la situation causée par le coronavirus en augmentant le mandat de Finnvera et le financement des entreprises dans le premier budget supplémentaire pour 2020. Les banques ont augmenté leur financement, mais en plus de ces mesures, du capital-risque est également nécessaire. Le nouveau programme de Tesi répond à ce besoin », explique Lintilä.

Il y a déjà eu des milliers de demandes de différents types d'aide financière reçues par les différents organismes gouvernementaux traitant les demandes, en particulier pour ELYCentres pour le développement économique, les transports et l'environnement qui aident les petites entreprises au niveau régional. Business Finland, qui offre des subventions aux moyennes entreprises, a également un arriéré de demandes en attente de traitement.

Entrepreneurs bénéficiant d'une protection contre le chômage

Plus tôt cette semaine, le gouvernement a déclaré que les entrepreneurs pouvaient recevoir des allocations de chômage sur une base temporaire en raison de la baisse soudaine et inattendue de la demande pour leurs services.

Les mesures se poursuivraient jusqu'à la fin du mois de juin 2020 et faciliteraient aux entrepreneurs la demande et la réception de la prestation, selon les ministres.

Pour avoir droit aux prestations de chômage, les entrepreneurs doivent soit avoir mis fin à leur travail à temps plein; ou gagner moins de 1 089,67 € par mois de son activité.

Les entrepreneurs ne seront pas tenus de liquider légalement leur entreprise ou de renoncer à tout paiement d'assurance auquel ils pourraient avoir droit pendant cette période.

Toute personne qui remplit les critères et souhaite demander les allocations de chômage temporaires, qui sont antidatées au 15 mars, doit s'inscrire comme demandeur d'emploi au chômage auprès de l'Office de l'emploi et du développement économique, puis postuler auprès de Kela pour le soutien temporaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *