Catégories
Lifestyle

Les sociaux-démocrates renforcent leur avance sur le Parti finlandais, selon un sondage de YLE

LA POPULARITÉ des sociaux-démocrates a continué d'augmenter en Finlande à l'époque des coronavirus, indique le dernier sondage d'opinion commandé par YLE.

La société de radiodiffusion publique a annoncé la semaine dernière que le soutien populaire au parti au pouvoir avait augmenté de plus d'un point pour atteindre 23,2%, un niveau qui étend son avance sur les autres partis politiques à plus de cinq points.

L'augmentation soutenue est directement attribuable aux circonstances exceptionnelles causées par la pandémie de coronavirus, selon YLE. La plupart des Finlandais, écrit-il, sont satisfaits de la manière dont le gouvernement a réagi à la crise sociale et économique.

La plupart des bénéfices sont actuellement récoltés par le Premier ministre Sanna Marin et les sociaux-démocrates, selon Tuomo Turja, directeur général de Taloustutkimus.

Il a souligné que le regain de soutien et les circonstances dans lesquelles il s'est produit sont tous deux exceptionnels. «L'augmentation commence à paraître sans précédent. Il reste à voir combien de temps cela va continuer. Dans la situation politique actuelle, le plafond de tout parti politique se situe autour de 24 à 25%. Je doute que la popularité du SDP augmentera bien au-delà de cela », a-t-il déclaré à YLE jeudi.

Le Parti finlandais et la Coalition nationale ont échangé leurs places pour le deuxième mois consécutif en tant que deuxième et troisième partis les plus populaires, le premier augmentant de 0,2 point à 18,1% et le second de 0,7 point à 17,5%.

Le soutien au Parti finlandais, a déclaré Turja, a bondi immédiatement après l'émergence de rapports sur le retour des femmes et des enfants finlandais en Finlande d'Al-Hawl, un camp de détention pour les femmes et les enfants du soi-disant État islamique en Syrie.

La satisfaction du public à l'égard de l'effort de lutte contre l'épidémie de coronavirus n'a pas encore été reflétée dans la popularité des quatre autres partis au pouvoir.

Le Parti du centre a plongé de 1,5 point à 10,7% après avoir connu ce qui était sûrement une période de stabilité de quelques mois, perdant son statut de deuxième parti au pouvoir au sein de la Ligue verte. Le soutien à la Ligue verte a augmenté de 0,5 point à 11,9% depuis le dernier sondage.

«La perte de soutien du Centre aux plus grands partis d'opposition est une tendance à plus long terme», a rappelé Turja.

L'Alliance de gauche et le Parti populaire suédois n'ont enregistré que des changements mineurs dans leurs notes d'approbation, le premier gagnant 0,1 point pour atteindre 7,8% et le second perdant 0,2 point pour tomber à 3,9%.

Le Parti chrétien-démocrate a vu sa popularité fondre de 0,2 point à 3,5%. Movement Now, à son tour, a enregistré un bond de 0,8 point à 2,3%, ce qui signifie qu'il a à peu près doublé sa popularité en relativement peu de temps.

Taloustutkimus a interrogé 2 447 personnes pour l'enquête entre le 11 mai et le 2 juin.

Aleksi Teivainen – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *