Catégories
Lifestyle

Les premiers Finlandais pourraient être vaccinés contre Covid-19 en janvier

LES VACCINATIONS des Finlandais contre le nouveau coronavirus pourraient commencer en janvier, rapporte Helsingin Sanomat.

Le quotidien a écrit hier que les professionnels de la santé, les personnes âgées et les personnes à risque de développer des symptômes graves seront les premiers groupes à recevoir l'un des vaccins prometteurs dont la mise sur le marché est accélérée.

Les premières autorisations de mise sur le marché pourraient être accordées entre Noël et le Nouvel An, selon Marjo-Riitta Helle, le directeur de l'unité d'autorisation de l'Agence finlandaise des médicaments (Fimea)

«Les vaccins arriveront quelques semaines après l'obtention de l'autorisation de mise sur le marché. Nous attendons maintenant ces autorisations avant de passer à la phase suivante de l'examen, " Sari Ekholm, a déclaré le médecin en chef du ministère des Affaires sociales et de la Santé lors d'une conférence de presse à Helsinki.

Une décision finale sur l'introduction sur le marché sera alors prise par le gouvernement finlandais.

L'arrivée des vaccins dépend également dans une certaine mesure des chaînes logistiques des fabricants de produits pharmaceutiques et de leur capacité à livrer le vaccin aux acheteurs. Le vaccin Pfizer-Biontech, par exemple, ne doit pas être retiré d'une température de -70 ° C plus de quatre fois au cours du processus de transport.

Le vaccin doit être administré deux fois, la deuxième dose étant administrée quelques semaines après la première. Les dispositions pratiques incomberont aux municipalités et aux districts hospitaliers de Finlande.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) évalue déjà quatre vaccins pour des autorisations de mise sur le marché conditionnelles. La Commission européenne a conclu un accord pour acquérir environ 1,3 milliard de doses de vaccins auprès de six développeurs, dont AstraZeneca, Pfizer-Biontech, Johnson & Johnson et Moderna.

La Finlande devrait prendre livraison de 1,23% des vaccins, selon Helsingin Sanomat.

Tous les vaccins ont été développés exceptionnellement rapidement, en moins de 10 mois. Ils continueront d'être évalués et suivis sur la base des informations obtenues suite à leur déploiement, telles que les rapports d'effets secondaires et les nouvelles découvertes scientifiques.

Hanna Nohynek, médecin en chef de THL, a déclaré que le vaccin Pfizer-Biontech semble être sans danger à la lumière des données préliminaires.

«L'efficacité est excellente dans ces résultats préliminaires. Il est rare que nous voyions des vaccins avec une efficacité aussi élevée », a-t-elle déclaré, rappelant que les résultats ne doivent pas être interprétés comme des résultats scientifiques officiels.

Aleksi Teivainen – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *