Catégories
Lifestyle

Les organisations d'employeurs appellent à des décisions pour promouvoir la négociation locale

ORGANISATIONS D'EMPLOYEURS en Finlande, ont exigé que les négociations locales soient intensifiées pour promouvoir l'emploi et la compétitivité des entreprises.

La Confédération des industries finlandaises (EK) et la Fédération des entreprises finlandaises ont exprimé jeudi leur soutien à un système de négociation locale qui supprime toutes les limitations sur les entreprises non syndiquées et garantit à toutes les entreprises une chance égale d'utiliser la négociation locale.

Les entreprises, ont-ils ajouté, devraient pouvoir négocier localement avec les délégués syndicaux, les autres représentants des salariés et l'ensemble du personnel.

«Nous parlons d’emploi et de compétitivité. Le coronavirus a attiré plus d'attention sur la nécessité de trouver des solutions locales flexibles afin que les entreprises puissent réussir et préserver les emplois », a déclaré Jyri Häkämies, directeur général d'EK.

«Supprimer les limites de la négociation, c'est promouvoir la négociation locale conformément au programme gouvernemental. Nous attendons du gouvernement qu'il avance sur la question », a-t-il ajouté.

Mikael Pentikäinen, directeur général de la Fédération des entreprises finlandaises, a rappelé que la question est également liée à l'égalité.

«Chaque entreprise et chaque employé doit avoir le droit de s'entendre sur les problèmes au niveau local. Les besoins d'une entreprise et d'un lieu de travail sont mieux connus sur le lieu de travail – nulle part ailleurs », a-t-il déclaré. «Il est du devoir du personnel d’une entreprise de déterminer quel modèle de négociation lui convient le mieux. Le point de départ ne doit pas être que les membres du syndicat sont dans une meilleure position que les autres. »

Le communiqué de presse est une réponse aux informations selon lesquelles le groupe de travail tripartite chargé de trouver des moyens de promouvoir la négociation locale pour la session budgétaire du gouvernement la semaine prochaine est dans l’impasse.

Pentikäinen a déclaré à Talouselämä plus tôt cette semaine qu’il n’était pas confiant dans la capacité de l’équipe spéciale d’arriver à une proposition unanime.

L'Organisation centrale des syndicats finlandais (SAK), la Confédération des syndicats du personnel professionnel et de direction (Akava) et la Confédération finlandaise des professionnels (STTK) ont exprimé leur perplexité face à l'approche adoptée par EK.

«Les organisations d'employeurs, les syndicats et les organisations contractantes se sont mis d'accord sur les questions, les procédures et les parties liées à la négociation locale dans les conventions collectives. Maintenant, EK remet en question l'ensemble du système de négociation, la confiance et l'engagement des organisations d'employeurs à l'égard des conventions collectives sur lesquelles elles se sont elles-mêmes entendues », ont-ils déclaré.

Aleksi Teivainen – HT
Source: Uusi Suomi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *