Catégories
Lifestyle

Les Finlandais passent plus de temps sur les jeux en raison des restrictions relatives aux coronavirus

L'ÉPIDÉMIE DE CORONAVIRUS a accru la popularité des jeux, à la fois analogiques et numériques, en Finlande.

L'Université de Tampere a rapporté lundi que les Finlandais avaient passé plus de sept heures par semaine à jouer à des jeux numériques cette année, signalant une augmentation de plus de deux heures par rapport au record précédent remontant à 2018.

«La raison la plus évidente de l'augmentation du temps passé (sur les jeux) est la circonstance exceptionnelle provoquée par le coronavirus», a vu Jani Kinnunen, chercheur à l'Université de Tampere.

La popularité croissante du passe-temps, cependant, n'est pas nécessairement évidente dans le produit des développeurs de jeux. Le montant d'argent dépensé en jeux numériques par habitant a en fait diminué de 50 cents à 10,5 euros par mois.

«Les gens ont joué à des jeux qu'ils avaient acquis plus tôt et n'ont pas été plus disposés à payer pour les micro-transactions de plus en plus populaires des jeux numériques», a déclaré Kinnunen.

Dans le cadre des activités du Centre d'excellence en études de la culture du jeu financé par l'Académie de Finlande, l'enquête a également révélé que les jeux ne représentent au moins qu'une petite partie de la vie de pratiquement tous les Finlandais. Plus de 98% des 914 personnes de 10 à 75 ans interrogées ont déclaré jouer à des jeux, qu'ils soient analogiques ou numériques, du moins parfois.

Près des quatre cinquièmes (79%) des répondants ont déclaré jouer au moins parfois à des jeux numériques, ce qui représente une augmentation de 2,5 points de pourcentage par rapport à l'itération précédente de l'enquête. La proportion de répondants qui jouent à des jeux numériques au moins une fois par mois a également augmenté d'environ trois points de pourcentage pour atteindre près de 64% depuis 2018.

Selon les estimations, la popularité des jeux numériques a augmenté, en particulier dans le groupe d'âge des 10 à 19 ans et parmi les répondants dans la trentaine et la quarantaine.

Le manque d'activités de temps libre à l'extérieur de la maison s'est apparemment également traduit par une augmentation du nombre de parents et d'enfants jouant ensemble à des jeux analogiques: le temps passé à bord, aux cartes et aux jeux sociaux a nettement augmenté à partir de 2018.

Les jeux mobiles ont continué de gagner en popularité, dans la mesure où ils sont actuellement plus populaires que les jeux sur console ou sur ordinateur en Finlande. Près de 59% des personnes interrogées ont déclaré jouer au moins occasionnellement à des jeux mobiles et près de 43% y jouer activement.

Les réponses ont été recueillies entre mai et juin 2020.

Aleksi Teivainen – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *