Catégories
Lifestyle

Le test d'utilisation de l'application de suivi des contacts pour coronavirus commence aujourd'hui en Finlande

L'INSTITUT FINLANDAIS pour la santé et le bien-être (THL) a annoncé que l'utilisation test d'une application mobile conçue pour identifier les personnes qui ont été exposées au nouveau coronavirus commencera le mardi 4 août.

L'application permet aux gens de contenir la propagation du virus et de se protéger ainsi que les autres en facilitant les efforts des autorités pour identifier les expositions et briser les chaînes de transmission.

Le nombre de cas de Covid-19 augmente de 34

  • L'Institut finlandais pour la santé et le bien-être (THL) affirme que le nombre d'infections à coronavirus confirmées en laboratoire a augmenté de 34 pour atteindre 7466 entre vendredi et lundi.
  • Cinquante-neuf cas ont été signalés au cours de la dernière période de suivi de sept jours entre le 25 et le 31 juillet, soit une augmentation de cinq par rapport à la période du 18 au 24 juillet.
  • Le nombre de décès dus au virus est resté à 329, tandis que le nombre de patients hospitalisés a grimpé de un à neuf. Aucun des patients hospitalisés n'a actuellement besoin de soins intensifs.
  • Le nombre d'échantillons testés pour le virus a augmenté de 8 400 à 367 800 entre vendredi et lundi.
  • On pense que plus de 90%, soit 6950, des cas confirmés se sont rétablis de la maladie causée par le virus Covid-19.

THL a annoncé lundi son intention de lancer l'application de traçage au grand public via des boutiques d'applications en septembre. Son fonctionnement est simple: chaque fois qu'un utilisateur de l'application teste positif pour le nouveau coronavirus, les autorités de santé leur fournissent un code qui, lorsqu'il est entré dans l'application, déclenche une notification aux autres utilisateurs qui sont entrés en contact étroit avec le transporteur.

«Le but du test d'utilisation est de s'assurer que cette chaîne fonctionne», a résumé Aleksi Yrttiaho, directeur des services d'information chez THL.

«L'application doit être claire, facile à utiliser et fournir une sécurité absolue des données à ses utilisateurs, et les téléphones doivent être capables d'identifier de manière fiable les contacts proches. L'interface conçue pour les professionnels (de la santé) doit en outre être fluide. »

La période de test se compose de deux étapes: Les quelques dizaines d'utilisateurs testés installeront l'application sur leurs téléphones cette semaine pour permettre à leurs téléphones de détecter des contacts proches. Les tests seront étendus la semaine prochaine en ajoutant l'interface qui permet aux professionnels de fournir aux utilisateurs testés positifs pour le virus le code pour informer les autres des expositions possibles.

«Les utilisateurs du test sont des employés du district hospitalier de Pirkanmaa et de la ville d'Helsinki», a déclaré Yrttiaho.

Le fonctionnement de l'application repose sur une alternance régulière d'identifiants aléatoires qui ne permettent pas d'identifier directement les utilisateurs. L'application ne révèle pas non plus quel utilisateur a été infecté par le nouveau coronavirus.

L'utilisation de l'application sera volontaire, bien qu'un nombre élevé d'utilisateurs soit nécessaire pour maximiser ses avantages. THL a révélé lundi qu'elle avait déjà sondé la disposition du public à adopter l'application dans le cadre de ses efforts de marketing.

«Nous pouvons dire sur cette base que le niveau d'intérêt est bon. Nous essayons de dire aux gens aussi clairement que possible pourquoi l'application doit être téléchargée et que son utilisation ne présente aucun risque pour la sécurité des données », a déclaré Yrttiaho.

Aleksi Teivainen – HT
Source: Uusi Suomi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *