Catégories
Lifestyle

Le Parti finlandais se rapproche des sociaux-démocrates, la coalition nationale continue de glisser

LA COALITION NATIONALE est le plus grand moteur du dernier sondage d'opinion commandé par YLE.

La société de radiodiffusion publique a rapporté hier que le soutien populaire au parti d'opposition de droite avait chuté de 1,1 point de pourcentage à 16,6%, renforçant ainsi sa position de troisième parti le plus populaire en Finlande entre le parti finlandais (19,5%) et le parti du centre (12,4%). %).

Petteri Orpo, le président de la Coalition nationale et ses camarades du parti ont cherché à rehausser le profil du parti à l'automne en contestant la politique économique et la réponse aux coronavirus du gouvernement finlandais. Les résultats du sondage suggèrent cependant que les efforts n'ont pas été particulièrement fructueux.

"Les partisans de la Coalition nationale sont devenus des spectateurs, ce qui signifie que beaucoup de ceux qui ont dit avoir voté pour le parti lors des dernières élections disent maintenant qu'ils ne savent pas quel parti ils choisiraient", Tuomo Turja, a déclaré à YLE le directeur de recherche de Taloustutkimus.

Le soutien, a-t-il ajouté, est en baisse, surtout parmi les chefs d'entreprise, qui ont de plus en plus déplacé leur allégeance vers le parti finlandais.

En revanche, le parti finlandais a vu sa popularité grimper de 0,5 point, principalement grâce à une vague de soutien des électrices, se rapprochant des sociaux-démocrates. Le plus grand membre de la coalition au pouvoir à cinq partis a vu sa popularité baisser de 0,6 point à 21,2%.

Le soutien au Parti du centre a bondi de près d'un point à 12,4%, offrant au parti centriste traditionnel un certain optimisme attendu depuis longtemps sur le fait que le récent remaniement des dirigeants a l'impact souhaité.

«Le Centre reconquiert progressivement ses principaux partisans», a déclaré Turja.

Le taux d'approbation reste néanmoins bien inférieur à l'objectif de 17,5% fixé pour les élections municipales d'avril 2021 par Annika Saarikko, la présidente du Centre.

Le Centre continue également de sonder bien avant le troisième membre de la coalition au pouvoir, la Ligue verte, qui a vu sa popularité chuter de 0,1 point à 10,8%. Bien que la Ligue Verte ne soit pas loin de sa capacité de vote lors des élections précédentes (11,5%), son taux d'approbation s'est sensiblement érodé par rapport aux 14% environ dans lesquels elle se trouvait à la mi-2019, lorsque les rênes du parti ont été remises à Maria Ohisalo.

Turja a souligné que le début de la tendance à la baisse a coïncidé avec l'émergence de Sanna Marin à la présidence des sociaux-démocrates.

L'Alliance de gauche a vu sa popularité chuter pour déjà le cinquième mois consécutif, tombant à 7,7%. Les chrétiens-démocrates ont grimpé de 0,7 point à 4,0%, tandis que le Parti populaire suédois et le Mouvement Now ont vu leur popularité diminuer de 0,2 point, à 4,3 et 1,6% respectivement.

Taloustutkimus a interrogé 2 457 personnes pour le sondage entre le 12 octobre et le 3 novembre.

Aleksi Teivainen – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *