Catégories
Lifestyle

Le Parti finlandais dépasse les sociaux-démocrates pour s'emparer de la pole position dans le sondage de YLE

LA FÊTE FINNES a dépassé le Parti social-démocrate avec une augmentation de 1,4 point de pourcentage du soutien populaire dans le dernier sondage d'opinion commandé par YLE.

La société de radiodiffusion publique finlandaise a rapporté hier que le parti d'opposition populiste de droite remporterait 20,9% des voix si les élections législatives avaient lieu aujourd'hui, un gain qui serait de 0,3 point supérieur à celui des sociaux-démocrates.

«Le parti finlandais a bien réussi à conserver les partisans qui ont voté pour lui aux élections législatives. Il a également reçu de nouveaux partisans des rangs du parti dormant, de la Coalition nationale et du Parti du centre », a analysé Tuomo Turja, le directeur de recherche de Taloustutkimus.

Les hommes, en particulier, ont changé leur soutien au parti d'opposition.

Jussi Halla-aho, le président du parti finlandais, a attribué l'augmentation à la «clarté», «l'intégrité» et la «crédibilité» découlant de la cohérence.

«Il semble que la situation se soit normalisée, pour ainsi dire, vers la fin de l'année. Même si l’épidémie de coronavirus n’est pas terminée, elle commence à faire place à des questions qui sont finalement plus importantes », a-t-il commenté à YLE.

Le soutien aux sociaux-démocrates, le plus grand membre de la coalition des cinq partis au pouvoir, a continué de baisser pour le deuxième mois consécutif, chutant de 0,6 point à 20,6%, après avoir atteint des sommets presque sans précédent lors du dernier état d'urgence induit par le coronavirus. printemps.

«Nous revenons maintenant à des chiffres normaux dans la situation politique actuelle. Aucun parti n'est clairement le plus grand, mais [il y a] trois à quatre partis de taille moyenne », a déclaré Turja.

La Coalition nationale a également poursuivi sa trajectoire descendante en chutant de 0,7 point à 15,9%, mettant en doute sa tentative d'émerger comme le plus grand parti des élections municipales tenues en avril prochain. La popularité du parti d’opposition de droite a diminué en particulier chez les moins de 35 ans, car il se bat pour le soutien sur deux fronts distincts: d’une part contre le parti finlandais et, d’autre part, contre la Ligue verte.

La Ligue verte et le Parti du centre ne sont séparés que de 0,5 point après que le premier a grimpé de 0,8 point à 11,6% et le second a chuté de 0,3 point à 12,1%. Le soutien à l’Alliance de gauche a chuté de 0,5 point à 7,2%, tandis que celui du Parti populaire suédois a augmenté de 0,1 point à 4,4%.

Taloustutkimus a interrogé 2 707 personnes pour le sondage entre le 9 novembre et le 1er décembre.

Aleksi Teivainen – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *