Catégories
Lifestyle

Le Parlement approuve de nouvelles règles pour l'ouverture de restaurants, cafés et bars

Les clients déjeunent dans un café à Esplanadi, Helsinki, février 2019 / Crédit: iStock

Vendredi, le Parlement et le président ont approuvé de nouveaux amendements temporaires à la loi sur les maladies transmissibles, qui permettent aux restaurants, bars et cafés de rouvrir leurs portes le 1er juin.

Les entreprises pourront servir de l'alcool jusqu'à 22h00 et de la nourriture jusqu'à 23h00 et, par mesure de précaution contre les coronavirus, elles ne sont autorisées à occuper à 50%, avec tout le monde assis – pas debout au bar.

La législation a mis plus de temps que prévu à passer au travers du processus parlementaire car le projet original du gouvernement a été interrompu par la commission des affaires constitutionnelles qui a demandé des amendements.

Les nouvelles règles d'ouverture interviennent la même semaine que le Parlement a approuvé un programme de compensation de 170 millions d'euros pour l'industrie. L'argent couvre jusqu'à 15% des revenus perdus en avril et mai, et fournit également de l'argent pour réemployer du personnel mis à pied.

Cependant, les groupes industriels affirment qu'aucune des nouvelles lois ne va assez loin pour aider les propriétaires d'entreprise.

La Finnish Hospitality Association MaRa affirme que les restaurants, cafés et bars ont besoin d'une limite supérieure de 75% d'occupation, avec distanciation sociale et autres mesures de sécurité, avant qu'il ne devienne financièrement viable pour de nombreuses entreprises de rouvrir.

«Une capacité de 50% n'est pas suffisante. Vous avez toujours tous les coûts de gestion d'une entreprise, mais vous ne recevez que 50% de vos revenus. Cela rendra l'ouverture très difficile et de nombreux restaurants devront se demander s'il vaut mieux rester fermé », explique-t-il. Timo Lappi, PDG de MaRa.

Les groupes industriels demandent également que davantage d'argent soit mis à disposition pour couvrir les pertes de revenus à partir d'avril et de mai où les entreprises ont été complètement fermées – ou qui gagnent très peu de commandes à emporter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *