Catégories
Lifestyle

Le gouvernement finlandais sort de gros canons et adopte des sanctions pour les violations de la quarantaine

LE GOUVERNEMENT FINLANDAIS a annoncé lundi avoir intensifié ses mesures pour lutter contre l'épidémie de coronavirus en décidant que les personnes arrivant de certains pays à haut risque devraient être mises en quarantaine par des décisions réglementaires.

«C’est une décision difficile. Je comprends bien pourquoi nous sortons les gros canons. Nous ne pouvons pas nous fier uniquement aux tests à ce stade », a déclaré Krista Kiuru (SDP), ministre des Affaires sociales et de la Santé.

Près de 50 nouvelles infections signalées en Finlande

  • L'Institut finlandais pour la santé et le bien-être (THL) affirme que le nombre d'infections à coronavirus confirmées en laboratoire a augmenté de 47 à 7601 entre vendredi et lundi.
  • Près de 130 (129) infections ont été signalées au cours de la dernière période de suivi de sept jours entre le 1er et le 7 août, soit une augmentation de 58 par rapport à la période du 25 au 31 juillet.
  • Le nombre de morts du virus a grimpé de deux à 333.
  • Cinq personnes sont actuellement hospitalisées, dont une en soins intensifs, avec des symptômes causés par le virus.
  • Le nombre d'échantillons testés pour le virus a augmenté d'environ 10 000 à 408 500 entre vendredi et lundi.

La décision permet aux autorités de prononcer une amende ou une peine de prison pouvant aller jusqu'à trois mois pour violation d'un ordre de quarantaine.

«Nous préférons ne pas utiliser de sanctions, mais nous pouvons y recourir dans certains cas individuels», a souligné Timo Harakka (SDP), ministre des Transports et des Communications.

Harakka a également révélé lundi que les compagnies aériennes seraient tenues de déclarer à la fois le nombre total de passagers et le nombre de passagers qui ont commencé leur voyage dans un pays à haut risque mais ont changé de mode de transport dans un pays considéré comme sûr sur chacun de leurs vols. à destination de la Finlande.

«La fermeture complète de l'espace aérien n'est plus justifiée», a-t-il ajouté.

Le gouvernement a également annoncé qu'il augmenterait les tests pour les passagers en provenance de pays à haut risque.

L'annonce est intervenue après qu'il ait été signalé que des infections à coronavirus avaient été détectées chez 24 des 157 passagers arrivés de Skopje, la capitale de la Macédoine du Nord, à Turku samedi. Tous les passagers des deux vols auraient accepté de se faire tester pour le nouveau coronavirus à leur arrivée en Finlande.

«Le nombre d'infections nous a tous surpris», a déclaré Kiuru.

Aucune infection n'a été détectée chez les 65 passagers arrivés vendredi de Bucarest, en Roumanie. Un tiers des passagers, cependant, a refusé de se faire tester pour le virus à leur arrivée.

«Ce fut une déception que les gens voyagent dans des pays à haut risque plus que ne le permettent les recommandations», a admis Mika Salminen, responsable de la sécurité sanitaire à l'Institut finlandais de la santé et du bien-être (THL).

La ville de Turku a annoncé vendredi que plusieurs infections avaient été détectées chez des passagers arrivant des Balkans depuis juillet. Des services de santé ont donc été rendus disponibles le week-end dernier à l'aéroport de Turku.

Aleksi Teivainen – HT
Source: Uusi Suomi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *