Catégories
Lifestyle

Le gouvernement finlandais dévoile un programme de relance de 5,5 milliards d'euros, pour emprunter 18,8 milliards d'euros en 2020

LE GOUVERNEMENT du Premier ministre Sanna Marin (SDP) a dévoilé son quatrième budget supplémentaire de l'année, allouant un total de 5,5 milliards d'euros à diverses fins.

Marin a rappelé mardi que la crise sociale et économique déclenchée par la pandémie de coronavirus a eu un impact majeur sur les moyens de subsistance et la vie quotidienne des personnes, les conditions de fonctionnement des entreprises et le développement de l'économie nationale.

"Le projet de budget supplémentaire est conçu pour introduire un ensemble de mesures de 5,5 milliards d'euros qui visent à soutenir la reprise économique", a-t-elle déclaré, selon Helsingin Sanomat, lors d'une conférence de presse hier soir, après des discussions budgétaires difficiles qui auraient duré des heures. .

"(Il) met également l'accent sur l'expertise et la croissance, ainsi que sur la reconstruction écologique", a ajouté Marin.

Le ministre des Finances, Katri Kulmuni (Centre), a révélé que le gouvernement allait, par exemple, augmenter de 4 800 le nombre d'étudiants inscrits dans les établissements d'enseignement supérieur et verser 1,4 milliard d'euros aux municipalités pour les aider à organiser les services de base au milieu des difficultés financières causées par la crise.

De nouveaux investissements seront également réalisés dans la recherche et le développement, ainsi que dans des projets d'infrastructure.

"Il y a eu récemment des questions sur la façon dont l'État a soudainement trouvé des milliards d'euros pour ses budgets supplémentaires ce printemps", a reconnu Kulmuni. «La Finlande a bien maintenu ses finances et a mené une politique économique responsable, et nous avons accès au crédit sur les marchés et une marge de manœuvre pour s'endetter. Nous devrons également élaborer un plan pour gérer l’augmentation de la dette. »

Elle a estimé que les réductions de dépenses et les augmentations d'impôts seront inévitables une fois que le gouvernement commencera à travailler pour renforcer l'économie nationale après la fin de la crise.

Le gouvernement, a-t-elle déclaré, a décidé à la fois de reporter l'objectif d'éliminer le déficit de viabilité de la fin du mandat électoral à la fin de la décennie et d'adopter un objectif d'emploi plus ambitieux que l'actuel de 60 000.

«La création de nouveaux emplois est de plus en plus importante à l'ère post-coronavirus», a-t-elle expliqué.

Le budget supplémentaire prévoit également 320 millions d'euros de financement pour une série de mesures visant à promouvoir le bien-être des enfants et des jeunes et à compenser les effets du printemps perturbé par les coronavirus sur, par exemple, l'enseignement.

"(Les enfants et les jeunes) ont eu du mal pendant le coronavirus (épidémie)", a déclaré Kulmuni.

Li Andersson (Alliance de gauche), le ministre de l'Éducation, a déclaré qu'il était clair que toute suspension prolongée de l'enseignement en personne entraînerait une augmentation de la demande de diverses formes de soutien de la part des enfants – en particulier de ceux menacés d'exclusion sociale.

«De nombreux enfants et jeunes sont également de plus en plus seuls», a-t-elle expliqué.

Selon le ministre des Transports et des Communications Timo Harakka (SDP), environ un quart du budget supplémentaire doit être consacré au développement de l'infrastructure ferroviaire et au soutien des opérateurs de transports publics.

"Le programme de relance comprend de nombreux projets d'infrastructure de transport à travers le pays, et ils peuvent être lancés immédiatement", a-t-il déclaré dans un communiqué de presse du ministère des Transports et des Communications.

Le gouvernement a également annoncé qu'il avait conclu un nouvel accord sur le logement, l'utilisation des terres et les transports avec les municipalités d'Helsinki, Oulu, Tampere et Turku. Les accords engagent le gouvernement à investir dans le développement des infrastructures de transport et les municipalités à augmenter le zonage pour le développement résidentiel.

«L'objectif est de promouvoir des projets de transport respectueux du climat et la production de logements à prix raisonnable, en particulier dans les zones facilement accessibles avec les transports en commun», a résumé Maria Ohisalo (Verts), ministre des Transports et des Communications.

«Le gouvernement s'est engagé à réserver plus de 755 millions d'euros pour le développement des infrastructures de transport. Les investissements dans les chemins de fer et les tramways en représenteront plus de 600 millions. »

De plus amples détails sur les projets seront publiés aujourd'hui.

Le budget supplémentaire nécessitera une augmentation de 5,3 milliards d'euros des emprunts nets du gouvernement à environ 18,8 milliards d'euros en 2020. Le projet de budget doit être présenté vendredi au Parlement finlandais.

Aleksi Teivainen – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *