Catégories
Lifestyle

Le gouvernement finlandais débattra tôt du dernier appel pour les restaurants – 12h ou 1h?

LE GOUVERNEMENT du premier ministre Sanna Marin (SDP) n'a pas encore trouvé d'accord sur la manière de restreindre les activités des restaurants en raison de l'épidémie de coronavirus qui s'aggrave, rapporte Helsingin Sanomat.

Le quotidien a écrit hier que le gouvernement avait l'intention de durcir la réglementation sur les heures d'ouverture, mais n'a pas encore convenu de l'heure à laquelle les ventes d'alcool devraient cesser.

Les informations obtenues par le journal indiquent que les cinq partis au pouvoir ont pour la plupart discuté de deux options pour le dernier appel aux commandes: à 12h ou 1h du matin. Les établissements seraient autorisés à rester ouverts une heure après le dernier appel.

L'objectif est de trouver une solution qui permette au gouvernement d'introduire de nouvelles restrictions dans l'éventualité où la situation épidémiologique continuerait à s'aggraver. La solution devrait en outre avoir un impact aussi important que possible sur la propagation du nouveau coronavirus mais un impact aussi faible que possible sur la situation financière des restaurants.

La solution discutée par les partis au pouvoir est comparable à celle adoptée pour les voyages transfrontaliers, selon Helsingin Sanomat.

Les restrictions sur les heures d'ouverture seraient basées sur des rapports hebdomadaires ou bihebdomadaires publiés par les autorités sanitaires sur la situation épidémiologique dans différents districts hospitaliers, augmentant si une région passe de la phase d'accélération à la phase d'épandage mais diminuant si la propagation a été maîtrisée. .

Ministre des affaires familiales et des services sociaux Krista Kiuru (SDP) a déclaré samedi que le ministère des Affaires sociales et de la Santé présenterait sa proposition lors de la session gouvernementale de mardi.

Le secteur de la restauration redoute l'annonce.

Timo Lappi, le directeur général de l'Association finlandaise de l'hôtellerie (Mara), a averti samedi qu'un nouvel ensemble de restrictions pourrait au pire provoquer une catastrophe complète dans le secteur.

«La situation est critique. Les restaurants n'ont plus d'argent. Les employés n'ont plus d'argent. Le résultat sera moche, c'est clair », a-t-il prévenu lors d'un entretien avec Helsingin Sanomat. «Une vague de faillites, de chômage. Nous recevons constamment des messages d'entreprises du secteur disant qu'elles sont à la pointe. "

Le secteur finlandais de la restauration emploie environ 85 000 personnes.

ministère de la Justice Anna-Maja Henriksson (SFP) a reconnu que de nouvelles restrictions pourraient s'avérer fatales pour les restaurants et le tourisme, soulignant que le gouvernement doit discuter non seulement de la justification des restrictions, mais aussi de la nécessité d'un soutien financier supplémentaire.

Aleksi Teivainen – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *