Catégories
Lifestyle

Le gouvernement finlandais augmente son objectif d'emploi de 33% à 80000

LE GOUVERNEMENT Le Premier ministre Sanna Marin (SDP) est parvenu mardi à un accord préliminaire sur un paquet de mesures visant à stimuler l'emploi en Finlande, rapporte Helsingin Sanomat.

Selon les estimations du ministère des Finances, les informations obtenues par le journal indiquent que les mesures devraient accroître les rangs des salariés de 31 000 à 36 000 personnes d'ici la fin de la décennie.

«Nous avions de gros enjeux sur la table, notamment la situation financière des communes, le financement des associations et des questions liées à la fiscalité de l'énergie – ainsi que bien sûr des mesures pour l'emploi», a raconté Marin.

"Je suis très heureux que nous ayons réussi à prendre des décisions sur ces grands problèmes."

Marin a révélé que le budget de l'année prochaine devrait afficher un déficit de 10,7 milliards d'euros. Les tests de coronavirus représentent à eux seuls près de 1,5 milliard d'euros de déficit, selon le ministre des Finances Matti Vanhanen (Centre).

Le gouvernement a également décidé de porter son objectif d'emploi de 60 000 à 80 000 personnes mais aussi de repousser l'échéance pour l'atteindre de la fin du mandat électoral, en 2023, à la fin de la décennie.

Le paquet s'articule autour d'une réforme de l'obligation des demandeurs d'emploi de postuler à un emploi. Helsingin Sanomat a écrit lundi que la réforme devrait ajouter 10 000 personnes aux rangs des salariés. On s'attend à ce que 10 000 personnes supplémentaires trouvent du travail grâce à l'ajustement des frais d'éducation de la petite enfance, au relèvement de la limite d'âge inférieure du chômage jusqu'à la retraite, à l'augmentation des subventions salariales et au relèvement de l'âge de la fin des études.

Les organisations du marché du travail, à leur tour, ont été invitées à proposer des mesures qui améliorent l'emploi des personnes proches de l'âge de la retraite de 10 000 à 12 000 personnes.

Les rapports de mardi indiquent également que le gouvernement adoptera des mesures pour renforcer la compétitivité des industries, notamment en abaissant le taux d'imposition industrielle au niveau le plus bas autorisé par l'Union européenne le 1er janvier 2021. La mesure était également inscrite dans le programme gouvernemental, mais le la transition devait avoir lieu progressivement.

Les taxes sur les combustibles, y compris la tourbe, seront augmentées pour augmenter les recettes fiscales d'un total de 100 millions d'euros, selon Helsingin Sanomat. Le gouvernement a également accepté d'introduire un mécanisme de prix plancher pour la tourbe afin de garantir l'élimination progressive de son utilisation dans la production d'énergie conformément au programme gouvernemental.

Le gouvernement publiera mercredi plus de détails sur ses décisions.

Aleksi Teivainen – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *