Catégories
Lifestyle

Le gouvernement finlandais affirme que les masques peuvent protéger les autres mais ne publieront pas de recommandation générale

LE GOUVERNEMENT FINLANDAIS ne publiera pas de recommandation générale pour l'utilisation de masques pour contenir la propagation du nouveau coronavirus, a annoncé mercredi à 20 heures Krista Kiuru (SDP), la ministre des Affaires familiales et des Services sociaux.

Le gouvernement a néanmoins reconnu lors de sa réunion informelle que des masques peuvent être portés pour protéger les autres dans des endroits et des situations où il est impossible d'éviter les contacts étroits, comme les transports publics.

Helsingin Sanomat a écrit mercredi que le gouvernement avait pris la décision après avoir prêté l'oreille non seulement aux fonctionnaires du ministère des Affaires sociales et de la Santé, mais également aux experts de l'Institut finlandais de la santé et du bien-être (THL) et du district hospitalier d'Helsinki et d'Uusimaa. (SHU).

Kiuru a souligné au journal qu'éviter tout contact étroit avec les autres et pratiquer une bonne hygiène des mains et de la toux restent les principales méthodes de lutte contre le coronavirus.

"Un masque facial ne protège pas son utilisateur contre une infection, mais il peut empêcher une personne porteuse du virus d'infecter d'autres personnes", a-t-elle résumé, rappelant que les citoyens auront également besoin d'instructions sur la façon de mettre, d'utiliser et d'enlever les masques et comment les modifier assez fréquemment.

Le gouvernement réexaminera la possibilité de publier la recommandation ultérieurement si nécessaire.

Les appels à une recommandation formelle pour l'utilisation de masques faciaux en public se sont intensifiés ces derniers jours.

Hier, un groupe de chercheurs a exhorté le gouvernement à émettre une recommandation pour l'utilisation de masques faciaux dans les zones épidémiques actives, arguant que les masques sont bénéfiques et un moyen efficace d'étouffer l'épidémie de coronavirus.

"Il existe des preuves scientifiques solides que l'utilisation de masques faciaux contribue à sauver des vies, à préserver des emplois et à ralentir l'épidémie", selon son communiqué, selon Helsingin Sanomat.

Sa position rejoint celle d'un groupe d'experts nommé par le gouvernement et dirigé par Christina Salmivalli, professeur de psychologie à l'Université de Turku. Le panel a fait valoir dans un rapport publié au début de cette semaine que jusqu'à ce qu'un vaccin efficace soit disponible, les grands rassemblements – en particulier à l'intérieur – devraient rester interdits, l'utilisation de masques devrait être encouragée dans les lieux publics et les transports en commun, l'adoption d'une application de recherche des contacts devrait être encouragée et des tests devraient être effectués sur toute personne qui en a besoin et dans le cadre de projections à l’échelle de la population.

Aleksi Teivainen – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *