Catégories
Lifestyle

La THL finlandaise appelle à une mise en quarantaine obligatoire pour les passagers britanniques

PASSAGERS de Grande-Bretagne devraient être placés en quarantaine obligatoire à leur arrivée en Finlande, déclare l'Institut finlandais pour la santé et le bien-être (THL).

Taneli Puumalainen, le responsable de la lutte contre les maladies infectieuses chez THL, a déclaré hier lors d'une conférence de presse que les quarantaines obligatoires sont justifiées dans les circonstances actuelles car les passagers représentent une «menace très importante qui peut accélérer l'épidémie».

La durée de la quarantaine pour ces passagers a également été augmentée de 10 à 14 jours dans le but de se préparer à la possibilité que le variant de coronavirus nouvellement découvert ait une période d'incubation plus longue, a-t-il ajouté selon Helsingin Sanomat. La décision finale sur les quarantaines sera toujours prise en présence du médecin en charge des maladies infectieuses dans la commune d'entrée.

Une mise en quarantaine ordonnée par un médecin donne droit à la personne mise en quarantaine à une indemnité de maladie en raison d'une maladie infectieuse.

L'Agence finlandaise des transports et des communications (Traficom) a suspendu les vols de passagers entre la Grande-Bretagne et la Finlande jusqu'au 11 janvier. La décision a été prise sur la base d'une déclaration publiée par THL.

Il a été conseillé aux passagers de Grande-Bretagne et d'Afrique du Sud de se faire tester pour le coronavirus même s'ils ne présentent aucun symptôme. THL a adopté une position plus ferme à cet égard et recommande actuellement que les personnes arrivant de tous les pays soient testées pour le virus.

Bien que la variante britannique du virus ne soit pas connue pour être plus dangereuse pour le porteur, elle s'est avérée plus transmissible que l'ancienne variante. Les dernières informations indiquent également que la répartition par âge des personnes infectées par la nouvelle variante ne diffère pas de celles infectées par l'ancienne variante, selon Puumalainen.

La nouvelle variante ne semble donc pas se propager plus facilement chez les enfants ou les jeunes mais infecte des personnes de tous âges.

À ce jour, 17 infections du coronavirus muté ont été détectées en Finlande, la majorité d'entre elles étant liées à des voyages en Grande-Bretagne. Puumalainen a révélé que 14 autres échantillons positifs sont actuellement en cours d'analyse et sont censés contenir la nouvelle variante, car ils ont été donnés par des personnes qui étaient entrées en contact étroit avec des porteurs de la variante.

"Ce qui est positif, c'est que nous avons été en mesure de déterminer ces cas et les contacts étroits des gens de manière très approfondie", a-t-il déclaré.

Le gouvernement finlandais a également décidé jeudi de maintenir les contrôles aux frontières intérieures pendant un mois supplémentaire, jusqu'au 9 février. La classification des pays dits à haut risque restera inchangée, avec un minimum de 25 nouvelles infections pour 100 000 habitants au cours des deux dernières semaines. Les restrictions à l'entrée aux frontières extérieures, quant à elles, seront rétablies pour les citoyens japonais et sud-coréens arrivant en Finlande à partir du lundi 11 janvier 2021.

Le gouvernement continue de recommander aux gens d'éviter tout voyage non essentiel à l'étranger, à l'exception des pays qui ne sont soumis à aucune restriction de voyage.

Aleksi Teivainen – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *