Catégories
Lifestyle

La région de la capitale finlandaise va fermer les bibliothèques et les installations sportives et interdire les événements publics

LA VILLE D'HELSINKI élabore des restrictions généralisées sur les activités sociales en collaboration avec le reste de la région de la capitale de la Finlande.

Helsingin Sanomat a révélé mardi que la ville était sur le point de fermer complètement les espaces publics tels que les bibliothèques, les installations sportives et les piscines afin de freiner la forte augmentation des nouvelles infections à coronavirus.

Les fermetures toucheraient toutes les installations gérées par la municipalité à l'exception des services sociaux et de santé et seraient également recommandées aux prestataires de services privés.

De même, les manifestations publiques devraient être totalement interdites au lieu d'être autorisées tant que le nombre de participants ne dépassera pas 20. Les étudiants de l'enseignement professionnel et de l'enseignement secondaire supérieur général, quant à eux, passeront complètement à l'enseignement à distance.

Maire d'Helsinki Jan Vapaavuori (NCP) a déclaré mardi lors d'une conférence de presse que ce type de restrictions était en cours de rédaction, ajoutant que de plus amples détails et le calendrier de mise en œuvre seraient publiés plus tard cette semaine. Les décideurs n'ont pas encore, par exemple, décidé dans quelle mesure les activités organisées des enfants et des jeunes devraient être limitées.

Une décision finale sur les mesures sera prise par le groupe de coordination des coronavirus pour la zone métropolitaine, qui se compose de représentants de chacune des municipalités, de l'Agence administrative régionale d'État pour le sud de la Finlande, de l'Institut finlandais pour la santé et le bien-être (THL) et le District hospitalier d'Helsinki et d'Uusimaa. Les mesures s'appliqueraient donc également à Espoo et à Vantaa.

Une annonce sur les mesures est attendue vendredi.

Vapaavuori a déclaré que le risque que la situation s'aggrave rapidement a été reconnu lorsque le groupe de coordination a décidé de la dernière série de mesures la semaine dernière. «Ce risque est désormais réalisé», a-t-il déclaré, confirmant que la région de la capitale remplit tous les critères de la phase d'épandage.

Il a reconnu que les mesures auront un impact sur l'activité économique, mais a fait valoir qu'elles doivent être suffisamment solides car tout le monde n'agit pas de manière responsable.

Juha Tuominen, le directeur général de HUS, a rappelé que le nombre de nouvelles infections, la part des tests positifs et la part des plus de 40 ans des personnes infectées ont augmenté ces dernières semaines. La demande de soins hospitaliers a également commencé à augmenter, le district hospitalier comptant 42 patients, dont cinq en soins intensifs, avec Covid-19 mardi.

«Nous avons besoin de mesures plus solides», a-t-il déclaré.

Tuominen a également attiré l'attention sur l'importance de porter des couvre-chefs, d'observer la distance sociale, de respecter les instructions de lavage des mains et de se faire tester dès l'apparition des symptômes les plus légers.

Aleksi Teivainen – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *