Catégories
Lifestyle

La région de la capitale finlandaise prolonge les restrictions relatives aux coronavirus jusqu'au 10 janvier

LA RÉGION DE LA CAPITALE de Finlande maintiendra les restrictions et recommandations actuelles pour contenir la propagation du nouveau coronavirus et empêcher la vague d'infections de submerger le système de santé jusqu'au 10 janvier, rapporte Helsingin Sanomat.

La décision a été annoncée en fin de semaine dernière par le groupe de coordination des coronavirus mis en place pour la région.

Le groupe est composé de fonctionnaires d'Espoo, d'Helsinki, de Vantaa, de l'Institut finlandais de la santé et du bien-être (THL), du district hospitalier d'Helsinki et d'Uusimaa (HUS) et de l'Agence administrative régionale d'État (AVI) pour le sud de la Finlande. Les décisions prises par le groupe seront également adoptées par Kauniainen.

Le groupe a déclaré plus tôt la semaine dernière que les municipalités de la région devraient discuter de la nécessité de passer à l'enseignement à distance pour les élèves au cours des trois dernières années de l'enseignement de base. Il a finalement décidé de ne pas recommander l'enseignement à distance pour les 12-15 ans, a déclaré le maire d'Helsinki. Jan Vapaavuori (NCP).

Il a justifié sa décision par les difficultés que l'enseignement à distance peut causer aux élèves et des données indiquant que seulement environ 1% des personnes exposées au virus dans les écoles l'ont effectivement contracté.

«Les désavantages sociaux seraient importants», a déclaré Vapaavuori.

«Malheureusement, tous les enfants n'ont pas d'autres filets de sécurité en dehors de l'école», a déclaré le maire de Vantaa Ritva Viljanen (SDP).

Helsinki, Espoo et Vantaa, a-t-il ajouté, ont pris la décision à l'unanimité même si la transition vers l'enseignement à distance avait été recommandée par les directeurs de HUS. L'enseignement en personne a déjà été suspendu pour les élèves de l'enseignement professionnel et de l'enseignement secondaire supérieur général.

Markku Mäkijärvi, le médecin-chef de HUS a déclaré vendredi que le nombre de patients atteints de coronavirus en soins intensifs avait considérablement augmenté au début du mois, mais que la situation s'était depuis dégradée. Il a exprimé l'espoir que le nombre de patients hospitalisés pour des symptômes causés par le virus commencera à baisser sous peu.

Le public devrait prendre les restrictions et les recommandations plus au sérieux, selon Mäkijärvi. HUS, a-t-il révélé, a mené une enquête concluant que la plupart des gens considèrent les restrictions comme nécessaires mais ne les respectent pas pleinement dans leur vie quotidienne.

«Il est temps de remonter vos chaussettes», dit-il.

Les résultats de l'enquête doivent être publiés le lundi 14 décembre.

Aleksi Teivainen – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *