Catégories
Lifestyle

La Finlande va réexaminer la recommandation de travail à distance alors que les cas de coronavirus augmentent

LE GOUVERNEMENT du Premier ministre Sanna Marin (SDP) réexaminera la nécessité de sa recommandation sur le travail à distance à la lumière de l'augmentation récente des infections à coronavirus, a déclaré Aino-Kaisa Pekonen (Alliance de gauche), le ministre des Affaires sociales et de la Santé.

«L’augmentation du nombre d’infections donne des raisons d’examiner la nécessité de poursuivre le travail à distance sur les lieux de travail lorsque cela est possible», a-t-elle souligné mercredi sur Twitter.

La recommandation sur le travail à distance est arrivée à expiration le 1er août. La co-occurrence de la levée des restrictions pour ralentir la propagation du nouveau coronavirus et de la fin des vacances d'été et de la rentrée scolaire a cependant suscité des inquiétudes tant chez les politiciens que chez les experts médicaux.

Le gouvernement a déclaré en annonçant l'expiration de sa recommandation sur le travail à distance qu'il était prêt à réexaminer la question en fonction de la situation épidémiologique.

«Afin d'éviter une deuxième vague d'épidémie, il est nécessaire de surveiller de très près les effets de la levée des restrictions», a-t-il reconnu dans un communiqué de presse publié le 23 juin.

L'Institut finlandais de la santé et du bien-être (THL) a révélé mercredi que 29 nouvelles infections à coronavirus avaient été signalées entre mardi et mercredi, ce qui représente la plus forte augmentation quotidienne depuis début juin, selon les données fournies par Worldometer.

Au total, 7 512 infections confirmées en laboratoire ont été signalées dans le pays. Soixante-quatorze des infections ont été signalées au cours de la dernière période de suivi de sept jours entre le 27 juillet et le 2 août, ce qui indique une augmentation de 21 par rapport à la période entre le 20 et le 26 juillet.

Le nombre de morts dus au virus a augmenté de deux à 331 entre lundi et mardi. Six personnes sont actuellement hospitalisées avec des symptômes causés par le virus, mais aucune d'entre elles n'a besoin de soins intensifs.

Helsingin Sanomat a souligné mercredi que même si le nombre d'infections était presque deux fois plus élevé au cours des sept derniers jours qu'au cours des sept jours précédents, une partie de la croissance est attribuable à une augmentation du nombre de tests.

Markku Tervahauta, le directeur général de THL, a déclaré au journal que l'augmentation des tests est un signe que de plus en plus de gens reconnaissent l'importance des tests. Il a également souligné que toute personne présentant des symptômes respiratoires devrait se faire tester et que les procédures d'hygiène et la distanciation sociale restent des outils importants pour limiter la propagation du virus.

«Les gens devraient se souvenir des instructions. Ils ont commencé à déraper un peu à cet égard », a-t-il déclaré.

Lasse Lehtonen, le directeur des diagnostics du district hospitalier d'Helsinki et d'Uusimaa (HUS), a déclaré à Helsingin Sanomat que la plus récente augmentation quotidienne des infections à coronavirus semble «très mauvaise».

«Il semble malheureusement que la situation empire de semaine en semaine. Les 29 nouvelles infections de mercredi semblent très mauvaises. Je ne pense pas que nous nous débrouillerons sans restrictions. Le virus se comporte exactement de la même manière qu’ailleurs. Le bogue se propage lorsque les gens se réunissent », a-t-il analysé.

Aleksi Teivainen – HT
Source: Uusi Suomi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *