Catégories
Lifestyle

La Finlande rétablit les contrôles aux frontières intérieures et les restrictions d'entrée pour trois pays Schengen

LE GOUVERNEMENT FINLANDAIS jeudi, a mis à jour ses recommandations et restrictions de voyage après avoir réexaminé la situation épidémiologique dans les pays du monde entier.

La Finlande, a décidé le gouvernement, rétablira les contrôles aux frontières intérieures et les restrictions d'entrée pour les passagers en provenance de trois pays où le nombre d'infections à coronavirus a augmenté ces dernières semaines – l'Autriche, la Slovénie et la Suisse – le lundi 27 juillet.

Pas de contrôles, exigences de quarantaine pour près de 30 pays:

  • À compter du 27 juillet, aucun contrôle aux frontières intérieures ni aucune restriction d'entrée ne seront en place pour la Belgique, Chypre, le Danemark, l'Estonie, l'Allemagne, la Grèce, la Hongrie, l'Islande, l'Irlande, l'Italie, la Lettonie, le Lichtenstein, la Lituanie, Malte, la Norvège, la Slovaquie et la Pays-Bas.
  • À compter du 27 juillet, aucun contrôle aux frontières extérieures ni aucune restriction d'entrée ne seront en place pour Andorre, la Chine, la Géorgie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Saint-Marin, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie, l'Uruguay et le Vatican.

La décision signifie que seuls les voyages de retour, les voyages liés au travail et les autres voyages essentiels seront autorisés à partir des pays, et que les voyageurs sont tenus d'observer une quarantaine de deux semaines après leur arrivée en Finlande.

Le gouvernement a également décidé d'autoriser les voyages sans restriction depuis la Chine, la Géorgie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay, conformément à la recommandation émise le 30 juin par le Conseil de l'Union européenne. Pour la Chine, cependant, la levée des restrictions est soumise à la confirmation de la réciprocité.

Les voyages liés au travail et autres voyages essentiels sont autorisés depuis le pays depuis le 13 juillet. L'Algérie et l'Australie faisaient également initialement partie du groupe, mais le gouvernement a déterminé hier qu'elles ne remplissaient plus les critères épidémiologiques et a décidé de rétablir les contrôles aux frontières extérieures et les restrictions d'entrée.

Les contrôles aux frontières intérieures resteront également en place pour la France, le Luxembourg, la Pologne, le Portugal, l'Espagne, la Suède et la République tchèque.

Le gouvernement a pris ses décisions en fonction de facteurs tels que l'incidence du nouveau coronavirus dans les pays, la tendance des nouvelles infections et l'importance économique des pays pour la Finlande.

Il a souligné plus tôt que les restrictions peuvent être levées pour les pays qui n'ont pas signalé plus de huit cas de coronavirus pour 100000 habitants au cours de la dernière période de surveillance de 14 jours.

La décision sera en vigueur du 27 juillet au 25 août. Le gouvernement finlandais continuera de réexaminer toutes les deux semaines la nécessité de restrictions à l'entrée en fonction de la situation épidémiologique.

Timo Harakka (SDP), le ministre des Transports et des Communications, a résumé hier que le gouvernement ouvre les frontières à l'Asie. En Europe, cependant, une surveillance étroite l'a contraint à «faire une pause» sur l'Autriche, la Slovénie et la Suisse.

«Nous ouvrirons complètement nos frontières pour, entre autres, le Japon, la Corée et la Thaïlande le 27 juillet. Il se trouve que c'est aussi (la date du) premier vol Finnair vers Shanghai depuis février », a-t-il tweeté.

Kirsi Varhila, le secrétaire permanent au ministère des Affaires sociales et de la Santé, a confirmé jeudi à Helsingin Sanomat que le gouvernement pourrait devoir rétablir les restrictions pour plus de pays à la lumière de la situation épidémiologique en Europe.

«La situation de la maladie est assez stable en Europe, mais il semble que (le nombre de cas) augmente légèrement partout», a-t-elle déclaré.

«Si les situations de maladie ne peuvent pas être maîtrisées, il semble que davantage de pays seront ajoutés à la liste.»

Aleksi Teivainen – HT
Source: Uusi Suomi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *