Catégories
Lifestyle

La Finlande augmente son aide médicale aux coronavirus pour l'Irak et la Somalie

Photo de fichier des femmes à Bagdad, été 2019 / Crédit: iStock

La Finlande renforce son soutien à deux pays durement touchés par la crise des coronavirus, avec un financement supplémentaire pour des initiatives de soins de santé en Irak et en Somalie.

En Irak, le gouvernement finlandais achemine 2 millions d'euros par le biais d'une agence des Nations Unies pour aider le système de santé du pays, notamment en achetant des équipements de protection individuelle pour les travailleurs de la santé, pour accroître les capacités de tests des laboratoires et pour augmenter le nombre de salles d'isolement pour les personnes qui devenir malade.

«La situation des coronavirus dans ce pays n'est pas très positive. Les restrictions ont été très strictes depuis le début, le couvre-feu continue, mais les gens peuvent se déplacer pendant la journée. Mais nous avons toujours près de 50 000 cas et peut-être 1 500 victimes. Les chiffres sont assez élevés »explique Vesa Häkkinen, Ambassadeur de Finlande en Irak.

La Finlande a fourni 11 millions d'euros d'aide à l'Iraq depuis 2011 et soutient la reconstruction dans certaines parties du pays qui ont été libérées de l'État islamique. Le ministère des Affaires étrangères dit que l'organisation terroriste continue d'être active en Irak, essayant de profiter de l'instabilité sociale et économique causée par la pandémie de coronavirus.

«Le système de santé ici est inexistant. Pour être honnête, c'est très problématique. Après l’année de Saddam, depuis 2003 et au-delà, il n’ya pas eu trop d’améliorations et la structure a été très faible. Les gens ont du mal à améliorer le système », raconte Häkkinen News Now Finland dans une interview téléphonique de Bagdad.

«L'Organisation mondiale de la santé aide beaucoup, mais la Finlande a également vu l'importance de faciliter les améliorations du système de santé irakien, même juste pour gérer cette crise aiguë de coronavirus», ajoute-t-il.

Photo d'archive de femmes à l'hôpital de Somalie / Crédit: Ambassade de Finlande à Mogadiscio

L'aide médicale en Somalie augmente

Parallèlement, la Finlande fournit également 3 millions d’euros supplémentaires au Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) pour la Somalie, afin de «protéger la santé et les droits sexuels et reproductifs du pays».

La santé sexuelle et génésique comprend, par exemple, les services liés à la santé maternelle, à la contraception et à la planification familiale.

«Comme pour la plupart des crises, cette pandémie a gravement perturbé l'accès aux services de santé sexuelle et génésique vitaux et entravé les efforts pour répondre à la violence sexiste, à un moment où les femmes et les filles ont le plus besoin de ces services» Anders Thomsen, A déclaré le Représentant de pays du FNUAP en Somalie dans un communiqué.

Le financement garantira la cohésion des services de santé maternelle et sera également accordé pour obtenir des équipements de protection et des tests nationaux de coronavirus.

«En ces temps de crise, nous voulons intensifier nos efforts, conjointement avec l'UNFPA et le gouvernement, pour réduire la mortalité et la morbidité maternelles et néonatales en Somalie», a déclaré Erik Lundberg, Ambassadeur de Finlande en Somalie.

L'engagement total de la Finlande en faveur de la Somalie en 2020 est désormais de 6 millions d'euros, et une assistance ciblée au cours des dernières années a permis à l'hôpital de Hegeisa de réduire son taux de mortalité infantile de 24% en 2014 à seulement 5% en 2017.

Plus de 700 agents de santé ont été formés avec le soutien de la Finlande au cours de la même période.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *