Catégories
Lifestyle

La deuxième vague d'infections à coronavirus pourrait être évitée, selon le directeur de HUS

LASSE LEHTONEN, le directeur des services de diagnostic du district hospitalier d'Helsinki et d'Uusimaa (HUS), a envoyé un avertissement sévère sur la situation des coronavirus en Finlande.

Lehtonen a écrit dimanche sur Puheenvuoro que l'assouplissement des restrictions dans différents secteurs de la société avait entraîné une augmentation du nombre d'infections à coronavirus pratiquement partout.

HUS, a-t-il souligné, a signalé son plus faible nombre de nouvelles infections à coronavirus en une seule semaine entre le 6 et le 12 juillet, avec pas plus de six des 8998 échantillons testés positifs. Si le nombre d'échantillons testés est resté proche de 9000, le nombre hebdomadaire de tests positifs est d'abord passé à 14 puis à 20.

«Il y a une menace que le nombre d'infections commence à augmenter après la grande situation du début de l'été», a-t-il déclaré.

«La lutte contre l'épidémie de coronavirus est un sport d'endurance où les gouvernements doivent faire preuve de patience et les citoyens doivent avoir la détermination de suivre un mode de vie qui prévient les infections jusqu'à ce qu'un vaccin contre cette dangereuse maladie transmissible devienne disponible.»

Lehtonen a rappelé que prévenir la propagation du coronavirus au niveau de la population est fondamentalement assez simple, car trois mesures préventives – pratiquer une bonne hygiène des mains, observer la distanciation sociale et utiliser des masques faciaux – suffiraient à prévenir la plupart des infections.

«Lorsque ces mesures préventives sont combinées avec des tests de patients potentiels atteints de coronavirus, un traçage réussi des personnes exposées et des quarantaines suffisantes des personnes qui présentent un risque de transmission du virus, une deuxième vague de coronavirus est complètement évitable. La Chine, Singapour et la Corée du Sud sont des exemples de pays qui ont réussi à étouffer la réémergence des infections. »

Le gouvernement finlandais s'est précipité inutilement pour lever les restrictions, selon Lehtonen. La Commission européenne, a-t-il rappelé, a recommandé aux gouvernements de faire preuve de patience pour assouplir les restrictions et surveiller les effets des décisions avant de procéder.

«J'avoue que j'ai été légèrement abasourdi lorsque le Premier ministre a semblé presque jubilatoire de se débarrasser des restrictions lors d'une interview en juin», a-t-il écrit.

Lehtonen considère que la décision de lever les restrictions sur les grands événements publics est audacieuse, d'autant plus qu'elle coïncide avec le retour des employés sur le lieu de travail et des élèves dans la salle de classe.

«Le mauvais moment pour assouplir les restrictions aide le coronavirus à se propager dans la population, car il y a encore des gens dans la population qui sont porteurs du virus. Nous n'aurons en fait pas trop de restrictions formelles pour empêcher le coronavirus de se propager dans la population à l'automne », a-t-il souligné.

Bien que les restrictions soient assouplies, a-t-il ajouté, les gens devraient continuer à faire des efforts pour se protéger contre le virus.

«L'utilisation de masques faciaux dans les transports publics bondés est certainement autorisée», a-t-il déclaré.

Aleksi Teivainen – HT
Source: Uusi Suomi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *