Catégories
Lifestyle

La budgétisation participative devrait faire partie de l’allocation du fonds d’urgence COVID-19 de l’UE; La députée finlandaise Mari Holopainen

Mme Mari Holopainen, membre du Parlement finlandais de la Ligue verte, propose que les citoyens finlandais soient inclus dans les processus décisionnels de l'allocation des ressources de l'État. Selon Mme Holopainen, il serait utile d'examiner si une certaine partie du plan de relance de l'UE ou du futur cadre financier pourrait être distribuée par le biais d'une budgétisation participative dans les États membres sur une base volontaire. L'objectif du fonds d'urgence de 750 milliards d'euros est d'accélérer la reprise de l'Espace économique européen.

«L'engagement civique familiariserait les citoyens avec les processus de prise de décision, ainsi que la structure administrative de l'UE, tout en fournissant à l'État des idées innovantes au profit de l'ensemble de la société. Entendre directement les voix des habitants, pas seulement les lobbyistes du secteur privé accroître la légitimité de l'Union. Les citoyens possèdent également des connaissances précieuses qui pourraient être utilisées dans une bien plus grande mesure dans la planification financière », souligne Mme Holopainen.

Dans la budgétisation participative, les citoyens sont inclus dans la prise de décision des investissements et des services locaux. La budgétisation participative a été mise en œuvre avec succès dans de nombreuses villes à l'intérieur et à l'extérieur de l'Europe. Entre 2018 et 2019, les habitants de la capitale finlandaise Helsinki ont pu proposer des idées et voter sur l'allocation d'un budget de 4,4 millions d'euros. Mme Holopainen estime que des pratiques similaires devraient être étendues.

«La budgétisation participative permet aux citoyens de définir ce que signifie réellement la reconstruction pour eux; s'agit-il de plus de bibliothèques et d'espaces communautaires ou de plus de pistes cyclables et de parcs verts? la budgétisation renforce le sentiment d'appartenance à la communauté, réduit les disparités de bien-être et favorise l'inclusion des groupes marginalisés », poursuit Mme Holopainen.

L’article 22 de la loi finlandaise sur les municipalités encourage les municipalités à inclure les résidents locaux dans la planification financière. La participation des citoyens améliore la qualité et la transparence du processus décisionnel et renforce la confiance du public dans la gouvernance. Il est également dans l'intérêt de l'Union européenne d'approfondir l'engagement démocratique et la participation civique.

Le député Holopainen présentera une initiative visant à étendre la budgétisation participative du niveau municipal au niveau national en Finlande. Elle est membre du Comité du commerce et membre adjoint du Comité des finances du Parlement de Finlande. Elle détient une maîtrise en économie et poursuit un doctorat à l’université Aalto en Finlande.

HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *