Catégories
Lifestyle

Jeunes entrepreneurs: des frères jumeaux lancent un nouveau service de bus Helsinki-Turku

Photo de fichier d'Eero Autio (L) et Henri Autio (R) / Crédit: Eero Autio

Deux jeunes entrepreneurs s'apprêtent à lancer un tout nouveau service de bus reliant Helsinki et Turku à des tarifs avantageux.

jumeaux Henri et Eero Autio n'ont que 21 ans et étudient toujours à l'université, mais ils ont identifié une lacune sur le marché des transports et sont prêts à commencer nanoBus plus tard ce mois-ci – malgré les incertitudes des déplacements pendant la crise des coronavirus.

«Nous sommes très différents car aucun autre étudiant ne dirige une entreprise comme celle-ci. Et en Finlande, il y a quelques grandes compagnies (de bus) et une concurrence pas si rude, et c'est pourquoi nous avons décidé d'essayer », explique Eero, qui étudie les technologies énergétiques et environnementales à l'Université Aalto à Espoo. Son frère étudie à la Turku School of Economics.

Ce n’est pas la première entreprise de transport dans laquelle les frères ont été impliqués. Leur activité précédente était une petite entreprise de taxi qui a commencé avec un seul véhicule qu’ils ont acheté eux-mêmes et qui s’est étendue à cinq voitures.

Après cela, ils se sont tournés vers des modes de transport plus importants et ont acheté un bus qui a été loué pour des locations charter. Le lancement de nanoBus semblait être une étape logique.

Au début, nanoBus propose trois services en semaine d'Helsinki à Turku, et trois départs sur le chemin du retour de Turku à Helsinki. Le week-end, il y a deux services dans chaque direction.

Alors que les concurrents annoncent des billets très bon marché, Eero explique en réalité qu'il n'y a peut-être qu'un seul billet au prix le moins cher absolu sur chaque bus. Les jumeaux pensent que leur nouveau concept nanoBus est plus abordable.

«D'Helsinki à Turku, nous vendons cinq billets pour chaque trajet à partir de 2,99 € plus les frais de réservation Matkahuolto 50 centimes. Ensuite, nous vendons beaucoup de billets, je pense que 55 ou 60 billets à partir d'un euro plus chers 3,99 € plus les frais de réservation. Et aux heures de pointe, nous avons des prix de billets comme 4,99 € maximum », raconte Eero Autio News Now Finlande.

Photo du fichier nanoBus / Crédit: nanoBus

Le coronavirus aura-t-il un impact sur le modèle économique?

Il y a certainement des moments plus faciles pour lancer un service de transport: HSL et VR ont signalé des baisses importantes du nombre de passagers dans les bus, les tramways et les trains au printemps et au début de l'été, car des restrictions de verrouillage étaient en place et de nombreuses personnes travaillaient à domicile.

Les frères sont-ils donc inquiets de ne pas avoir assez de passagers sur leur nouvelle ligne de bus?

«C'est une réelle préoccupation. En fait, nous ne savons pas. Mais en Finlande maintenant, le coronavirus n'est pas si fort, mais personne ne sait s'il y a une deuxième vague ou quelque chose du genre à venir. Nous ne pouvons pas simplement attendre et attendre »avant le lancement, explique Eero.

Le service à bord est sans fioritures, sans aucun des conforts comme le wi-fi que d'autres opérateurs de bus ou services de train offrent. Eero Autio admet qu'ils devront peut-être ajouter le Wi-Fi plus tard, mais dit également que si quelqu'un effectue plusieurs voyages entre Helsinki et Turku chaque semaine, son modèle de tarification est très abordable et son temps de trajet à 2h15 dans chaque sens est compétitif.

Le service commence le jeudi 13 août de Kamppi, avec des arrêts à Meilahti; Nihtisilta à Espoo; Lohja; Salo; Paimio; Université de Turku; Cathédrale de Turku; et la gare routière de Turku.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *