Catégories
Lifestyle

HUS étudie le traitement de radiothérapie pour les patients Covid-19

Photo de dossier montrant l'intérieur de l'hôpital / Crédit; iStock

Des scientifiques du SHU d'Helsinki et du district hospitalier d'Uusimaa lancent une nouvelle étude pour voir si une très petite dose de rayonnement dirigée vers les poumons peut affecter la progression des infections graves à coronavirus.

La radiothérapie chez les patients de Covid-19 supprimerait les propres mécanismes de défense du corps qui se déclenchent lorsqu'un virus est détecté.

Avant l'ère des antibiotiques, la radiothérapie était utilisée dans la première moitié du 20e siècle pour traiter la pneumonie causée par des bactéries et des virus.

«L'idée est qu'en supprimant la réponse inflammatoire, il est possible d'influencer l'évolution de la maladie», explique Johanna Mattson, Médecin en chef au HUS Cancer Center.

L'objectif de cette étude, qui est en cours de lancement, est d'atténuer les infections à coronavirus détectées dans les hôpitaux et d'éviter qu'elles ne deviennent plus intensives. Les avantages escomptés devraient devenir apparents rapidement pour les médecins – cependant, il existe des risques.

«Comme inconvénient à long terme, des doses de rayonnement de cette taille posent un risque accru d'environ 1% de développer une tumeur cancéreuse dans la zone irradiée d'ici 10 à 20 ans» explique Dr Mikko Tenhunen Médecin-chef du HUS Cancer Center.

"En raison de ce faible risque, seuls les patients de plus de 50 ans sont inclus dans l'étude", ajoute-t-il.

Cinq patients seront initialement inclus dans l'étude, puis les médecins évalueront si les tests peuvent être étendus. Deux autres projets similaires ont récemment été lancés dans d'autres pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *