Catégories
Lifestyle

Entretien: la Finlande place l'agenda vert en tête de la liste des priorités du Conseil nordique

Photo d'archive de Thomas Blomqvist (SFP), ministre de l'Égalité et de la Coopération nordique / Crédit: SFP

La Finlande veut se concentrer sur la crise climatique, la durabilité et davantage de coopération en matière de sécurité d'approvisionnement en temps de crise pendant sa présidence de la Conseil nordique des ministres en 2021, alors que la région tente de se remettre de l'impact du coronavirus qui a mis à rude épreuve les relations cette année.

Le Conseil nordique, créé en 1952, comprend les cinq pays nordiques que sont la Finlande, la Suède, l'Islande, la Norvège et le Danemark, ainsi que les régions autonomes d'Åland, du Groenland et des îles Féroé. Le Conseil est composé de membres des parlements qui se concentrent sur la coopération interparlementaire et du Conseil des ministres qui gère les relations de gouvernement à gouvernement.

«Les pays nordiques sont proches les uns des autres sur le plan culturel, avec des interactions quotidiennes animées entre nos citoyens. Nous sommes également interdépendants sur le plan économique », a déclaré le Premier ministre finlandais Sanna Marin dans un message vidéo récent.

Bien que chacun des pays du Conseil nordique soit, à des degrés divers, membre de l’Union européenne, de l’AELE, de l’EEE, de Schengen ou de l’OTAN, le ministre finlandais de la coopération nordique Thomas Blomqvist (SFP) dit qu'il pense que l'organisation a encore un rôle important à jouer en donnant une voix distincte pour la région et en prenant des mesures sur les questions qui sont importantes pour les nations du Nord.

«Les pays nordiques ont beaucoup en commun. Nous avons beaucoup d'histoire commune, nous avons des similitudes culturelles et en tant que sociétés nous nous ressemblons beaucoup. Je pense que nous avons tellement d’intérêts communs que nous devrions continuer d’avoir ce Conseil nordique et le Conseil nordique des ministres. »

L’orientation de l’agenda 2021 de la Finlande sur l’environnement et le changement climatique est un sujet sur lequel tous les pays doivent s’accorder facilement et leur donne la possibilité d’une action coordonnée.

«Nous avions une nouvelle vision l'année dernière lorsque les premiers ministres des pays nordiques ont défini trois objectifs principaux. Une région nordique verte, une région nordique compétitive et une région nordique socialement durable. Et le changement climatique est l'une des tâches principales », raconte Blomqvist News Now Finlande.

«Au cours de notre présidence, nous essaierons bien sûr d'agir de manière à réaliser la vision, mais nous avons également des projets de présidence spécifiques que nous allons faire avancer», ajoute-t-il.

Certaines de ces idées incluent une action commune sur la réduction des émissions, où la croissance économique et la transition verte ne sont pas des objectifs mutuellement exclusifs. Les Finlandais veulent également s'attaquer aux problèmes liés au déclin de la biodiversité en mer et sur terre; promouvoir l'économie circulaire en particulier dans le secteur de la construction; et coordonner la «diplomatie climatique» pour faire pression pour une action concertée sur les objectifs climatiques internationaux.

«Les pays nordiques essaient tous de minimiser l'utilisation de produits combustibles à base de carbone et là, nous avons tous le même objectif, nous voulons promouvoir l'économie biologique et circulaire et c'est pourquoi nous avons une vision sur laquelle nous pourrions tous nous entendre. »Dit Blomqvist.

Image composite des drapeaux du Conseil nordique

Approfondir l'intégration nordique

Bien que la liberté de mouvement pour vivre, travailler et étudier dans les pays nordiques soit un pilier de la coopération depuis des décennies, Blomqvist dit qu'il reste encore du travail à faire.

Des projets comme une norme nordique pour les cartes d'identité et des systèmes de sécurité sociale plus intégrés semblent évoluer un peu lentement.

«Ces questions sont également très importantes maintenant, et le seront pendant notre présidence. Nous voulons soutenir le développement d'une région nordique innovante et numérique. Nous avons un projet de présidence spécifique dans lequel nous visons à assurer une mobilité transfrontalière et une vie quotidienne fluides grâce à la numérisation, et que nous voulons promouvoir », explique Blomqvist.

Le ministre a déclaré que des efforts seront également déployés l’année prochaine pour réparer certains des dommages causés par l’imposition de restrictions de voyage entre les pays – ce qui a fait souffrir la Suède en particulier – un anathème pour les idéaux nordiques d’ouverture des frontières.

«Nous constatons que nous devons plus que jamais travailler de manière ambitieuse pour promouvoir la mobilité entre nos pays (…) cela n’a pas été si facile, mais j’ai eu beaucoup de discussions avec mon collègue (ministre suédois des affaires nordiques) Anna Hallberg et je pense que nous avons également réussi à maintenir la circulation entre nos pays, vous pourriez vivre en Finlande et aller travailler en Suède », a déclaré le ministre Blomqvist, bien que les voyages généraux, y compris le tourisme, n'aient pas été courants en 2020.

«Nous avons essayé d'éviter que cela n'affecte nos sociétés et les personnes vivant dans la région frontalière, et avons essayé d'en minimiser les effets. Mais bien sûr, ce n'est pas la situation idéale que nous avons eue, et que nous avons encore, et dès que cela sera possible et sûr, nous voulons revenir à la normale », ajoute le ministre.

L'année prochaine, la Finlande voudra également que les membres du Conseil nordique se penchent sur la sécurité de l'approvisionnement alimentaire et les autres problèmes de la chaîne d'approvisionnement qui ont été mis en évidence jusqu'à présent pendant la pandémie.

«Je pense que dans une situation très difficile, nous avons essayé de minimiser les risques et les dommages causés aux personnes ordinaires et aux entreprises.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *