Catégories
Lifestyle

Des centaines de personnes ont refoulé aux frontières d'Uusimaa lors d'une journée de voyage généralement chargée

Photo de fichier du poste de contrôle de la police à la frontière d'Uusimaa, avril 2020 / Crédit: Twitter de la police d'Helsinki

Des centaines de véhicules ont été refoulés à la frontière d'Uusimaa alors que la police et les conscrits militaires continuent d'appliquer une interdiction régionale pour aider à ralentir la propagation du coronavirus.

Le jeudi saint est traditionnellement l'un des jours de voyage les plus occupés du printemps, car les gens quittent les villes finlandaises et se dirigent peut-être vers leurs chalets d'été pour la première fois de l'année.

Cette année, cependant, seules les personnes ayant une raison valable de traverser vers / depuis Uusimaa sont autorisées à passer les points de contrôle.

Jeudi, 45 604 véhicules ont été autorisés à traverser, mais 283 ont été refoulés. La police a également infligé neuf amendes aux personnes qui ont violé les lois d'urgence.

Les services de train ont vérifié auprès de 832 passagers leurs raisons de voyager et 20 personnes ont été refoulées, avec deux passagers condamnés à une amende.

"Nous étions prêts pour l'augmentation des voyages à Pâques, même si ce n'est pas nécessaire", explique Jarkko Lehtinen de la police d'Helsinki.

«Il est strictement interdit de voyager vers et depuis Uusimaa sans raison valable, car le but de la restriction de mouvement est d'empêcher la propagation du virus et de protéger les citoyens», explique Lehtinen.

Les voyages d'agrément, la visite de chalets ou la célébration de Pâques ne sont pas considérés comme de bonnes raisons pour être autorisés à franchir la frontière régionale d'Uusimaa, bien que la police dise qu'elle procédera à des évaluations au cas par cas.

Il y a environ 40 postes de contrôle opérant à Pâques sur les routes d'accès d'Uusimaa, ainsi que des unités de surveillance mobiles.

Le verrouillage devrait prendre fin le 19 avril et le Premier ministre Sanna Marin (SDP) a déclaré cette semaine lors d'une interview télévisée que les restrictions devaient être levées dans les délais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *