Catégories
Lifestyle

Comment les compagnies d'assurance finlandaises ont évité de couvrir COVID-19

TANT QUE LES FAMILLES, LES TRAVAILLEURS ET LES ENTREPRISES en Finlande continuent de s'éloigner des retombées sociales et économiques de COVID-19, il devient de plus en plus clair que les compagnies d'assurance en Finlande pourraient ne pas être en mesure de couvrir les pertes subies à la suite de la pandémie.

Le déclenchement de la pandémie et les mesures de confinement qui ont été mises en œuvre pour réduire sa propagation ont causé des pertes qui posent sans doute de nouveaux défis aux compagnies d'assurance opérant en Finlande.

Des emplois ont été perdus en raison de fermetures forcées, des événements ont été annulés en masse, les plans de voyage ont été suspendus et, bien sûr, les problèmes de santé et les pertes de vie se sont intensifiés. Dans des circonstances normales, toutes ces pertes peuvent être couvertes par les différents types d’assurances proposées par les plus grands prestataires finlandais.

Cependant, la recherche sur les différentes politiques COVID-19 de chaque entreprise révèle que la probabilité qu'une personne, un ménage, un travailleur ou une entreprise reçoive réellement une couverture des pertes dues à la pandémie dépend en grande partie de la compagnie d'assurance avec laquelle elle était à l'époque.

Tous les plus grands assureurs finlandais ont mis à jour leurs polices depuis le début de l'épidémie de coronavirus. Certains ont explicitement indiqué quel type de pertes ils sont prêts à couvrir, tandis que d'autres l'ont précisé moins clairement.

Nous avons examiné le patchwork inégal des politiques en Finlande et avons discuté avec certaines des plus grandes entreprises pour essayer d'avoir une meilleure image de la couverture et des droits des personnes à l'ère de COVID-19.

Maladie

Couverture

Couverture de fermeture d'entreprise

Couverture voyage annulée

Couverture d'annulation d'événement

Couverture d'assurance vie

OP

X

Limité*

SI

X

X

Limité*

Fennia

X

Limité*

X

LähiTapiola

X

X

X

* La couverture peut s'appliquer dans des circonstances particulières et seulement si la caractéristique d'assurance appropriée a été incluse dans la police avant que les pertes ne soient subies.

Toutes les plus grandes compagnies d'assurance finlandaises offrent une couverture d'assurance maladie et vie complète en cas de souscription d'un COVID-19 par le preneur d'assurance. Cela signifie que si une personne subit des pertes dues à la maladie COVID-19 ou en décède, ses polices d'assurance-maladie et d'assurance-vie existantes prendront effet normalement.

Cependant, il convient de noter qu'une grande entreprise, LähiTapiola, a explicitement mis à jour sa politique pour indiquer que les parents qui subissent des pertes financières en raison de devoir cesser de travailler pour s'occuper d'un enfant malade avec COVID-19 ne recevront pas de couverture. Ceci, ainsi que de nombreuses autres mises à jour récentes des polices d'assurance, montre comment la plupart des entreprises adoptent une approche quelque peu réactive à l'égard de la couverture COVID-19.

Un autre facteur que toutes les entreprises interrogées avaient en commun est qu'elles ont clairement indiqué qu'elles ne fourniront pas d'assurance commerciale aux clients qui ont dû fermer leur entreprise en raison des restrictions d'urgence du COVID-19.

Pour la plupart, les entreprises ont mis à jour leurs documents de politique pour mentionner explicitement que la fermeture d'une entreprise causée par une perturbation de COVID-19 n'a pas été et ne sera en aucun cas couverte, même si une entreprise a spécifiquement souscrit une assurance épidémie avant COVID-19 . Antti Huhtala, Chef de produit chez Pohjola Insurance (OP), a expliqué que pour de nombreuses entreprises, les fermetures imposées par le gouvernement ne constituaient pas une menace «imminente» pour les propriétaires d'entreprise.

"Malheureusement, en bref, il n'y a pas de couverture adéquate dans une pandémie pour les petites entreprises", a fait remarquer Antti. «Le secteur de l'assurance en Finlande n'a pas envisagé la possibilité d'une pandémie dans le passé et nous n'avons pas été préparés… pour les restaurants, leur situation a été terrible».

OP offre cependant une couverture pour les événements annulés, à condition que ces entreprises aient spécifiquement souscrit une couverture annulation d'événement.

Un autre grand groupe d'assurance finlandais, Fennia, n'offre pas une telle couverture, avec son porte-parole Mika Lydman expliquant que «notre assurance contre les interruptions d'activité ne couvre pas les interruptions causées par les décisions des autorités de minimiser la propagation des maladies en limitant les événements publics, en fermant les espaces publics ou en imposant des restrictions de voyage dans les zones épidémiques, pas plus qu'elle ne couvre les pertes causées par les changements de personnes comportement de leur propre initiative ».

En outre, le porte-parole de Fennia a déclaré que bien que la couverture de l'annulation de l'événement soit décidée «au cas par cas», ils n'ont jusqu'à présent accordé aucun dommage aux clients qui ont souffert de fermetures d'entreprises liées à COVID-19.

Pour les entreprises qui offrent une assurance contre les épidémies dans leurs polices de couverture en cas de catastrophe, cela s'applique souvent de manière très limitée, comme la couverture de tous les coûts liés à la désinfection d'une propriété. Fennia a déclaré qu'aucun de ses clients n'avait demandé sa «couverture désinfectante», tandis qu'OP a déclaré qu'ils traitaient actuellement pour «certains clients».

La couverture d'assurance voyage est également inégale entre les principaux fournisseurs. IF fournit une assurance annulation de voyage tant que le voyage a été programmé entre le 13 mars et le 30 avril, ainsi que des frais de rapatriement pouvant atteindre 2000 € par assuré.

Pendant ce temps, OP offre des dommages-intérêts plus étendus pour les voyages annulés, à condition que le preneur d'assurance ait souscrit une assurance de crise. LähiTapiola, d'autre part, ne fournit aucune couverture pour les voyages annulés liés à COVID-19, pas même pour les personnes à risque.

Bon nombre des principaux fournisseurs continuent de prendre des mesures pour limiter la douleur économique ressentie par leurs clients. D'ici avril 2020, OP a accordé un allégement de paiement sur les frais d'assurance à 87 000 clients depuis le début de la pandémie, soit environ 280 millions d'euros. Fennia a également accordé un allégement de paiement aux clients qui ont perdu des revenus, tandis que Pohjantahti a cessé de facturer un loyer aux petites entreprises qui utilisent les propriétés qu'elles possèdent.

Lors de la recherche de cette pièce, nous avons également parlé à l'Autorité finlandaise de surveillance financière (FSA), qui est responsable de la réglementation du marché de l'assurance et de la protection des consommateurs. Le directeur de surveillance de la FSA, Timo Holopianen, a exhorté les particuliers ou les entreprises qui ont subi des pertes et craignent de se voir refuser injustement la couverture de toujours lire attentivement les termes et conditions de leur police, car ils peuvent constater qu'ils ont le droit de faire appel.

Les compagnies d'assurance sont tenues de définir clairement et en détail leur propre procédure de recours. Si cela s'avère insuffisant, les assurés peuvent aller en justice, mais Holopianen a averti que ce processus peut être coûteux et prendre plusieurs années.

Au lieu de cela, la FSA recommande que les clients lésés introduisent un recours auprès du Bureau finlandais de l'ombudsman financier (FINE), car ceux-ci peuvent traiter les petites créances et possèdent une expertise spécifique en matière d'assurance.

Vous pouvez trouver plus d'informations sur les options disponibles pour ceux qui estiment que la couverture ou les dommages ont été injustement refusés en anglais ici.

Adam Oliver Smith – HT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *